Guestimation

Le suivi du temps : une suppestimation ?

Lexor

Chacun entre nous connaît ce sentiment : vous avez travaillé dur mais vous ne pourriez pas vraiment dire le temps que vous avez passé à certaines tâches. Surtout lorsque de nombreuses choses différentes se répètent maintes fois (mails, messages, appels entrants, etc...) Il est alors fort difficile de garder un aperçu. 
Dans un environnement où le Tems ou les Matériaux sont important (comme p.ex. pour les avocats ou les consultants), le pointage du temps est très souvent la base de la facture. Dans le meilleur des cas, ces activités sont enregistrées dans un système de suivi, mais nécessite systématiquement un effort supplémentaire pour enregistrer les données et ensuite les consolider. De plus ces données sont très souvent des estimations. Dans la plupart des cas, l'enregistrement est une "suppostimation" et plus il s'écoulera de temps entre l'activité et l'enregistement (procrastination, pas rare après une longue journée de travail), plus cet enregistrement devient une supposition et moins une estimation ce sera. 

Les conséquences sont évidentes : soit le temps consacré au projet ne sera pas complètement enregistré, ce qui mettra la rentabilité sous pression, soit les activités ont été surestimées et le client sera surchargé. Quoi qu'il en soit, il y a un manque absolu de professionnalisme et ce serait injuste envers le client ou votre propre entreprise. 

Imaginez-vous le même approche pour les projets complexe avec plusieurs partenaires, où chacun transmet son suivi de temps estimé. Chaque partenaire acceptera le relevé final, mais personne ne pourra confirmer avec certitude. A la fin du mois ou du projet, le responsable du bureau, l'administration ou le responsable financier devra rédiger la facture sur base des données reçues. Un client ayant confiance pourra peut-être accepter la facture sans poser de questions, mais un malentendu déclenchera très probablement une décision (commerciale) entrainant une note de crédit d'une partie de la facture; ceci étant causé par un manque de preuve de pointage objectif et vérifiable pour justifier la facture. 

Dès lors : la bonne nouvelle : puisque la plupart des activités sont reliés aux projets sont à ce jour digitales, les pointages peuvent être automatisés. 

En utilisant l'Intelligence Artificielle, Lexor analysera et consolidera en temps réel toutes les activités dans le processus d'Office 365. Il sera donc possible de présenter des factures transparantes et des pointages détaillés à tout moment. 

Lexor